Petit focus sur un groupement de strat-ups 100% Made in France : « La French Tech ».

Élaborée en 2013 sur l’initiative de l’état, la « French Tech » à pour but de favoriser l’émergence des starts-ups à succès, d’une part pour participer au redressement économique (emploi, croissance etc…) mais également pour créer une communauté labellisée, reconnue au niveau national comme sur le plan international. Uniquement soutenue (et non pilotée) par l’état, cette communauté rassemble divers corps de métiers et divers profils : entrepreneurs (en priorité), développeurs, designers, investisseurs… Tout activités montrant une performance remarquable, autant sur la question du développement, que sur les aspects innovants.

L’objectif : créer une dynamique de start-ups françaises reconnues au plan international, et booster les jeunes activités françaises. Pour cela, la « French Tech » propose un accélérateur de start-ups, dans le but d’offrir des moyens industriels suffisant, pour développer rapidement et efficacement l’activité du demandeur. Le site de la « French Tech » propose plus de détail sur ces procédés, et sur ces outils favorisant la visibilité et l’accès à l’international.

Dernièrement, la « French Tech » s’est illustrée au CES 2015 (Consumer Electronic Show : salon international dédié au technologies innovantes grand public) de Las Vegas, avec la présence de 160 start-ups françaises, et notamment avec la victoire de 23 d’entre elles des Innovation Awards, récompensant les produits les plus innovants exposés. Vous pourrez trouver la liste complète des start-ups présentent en cliquant ici, et liste des 23 gagnantes en cliquant ici

Au niveau national, la « French Tech » se divise en plusieurs labels, intitulés « Métropoles French Tech ». En ce qui concerne la ville de Rennes, le label à permis l’essor remarquable de trois entreprises Rennaises :

  • Digitaleo (Solution marketing multi-canal)
  • Enensys Technologies (Standard DVB-T2 télévision numérique)
  • Envivio (Diffusion de vidéos Haute Définition)

Suivez l’activité de la « French tech » sur leur site internet : lafrenchtech.com mais également sur les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, et comme toujours n’hésitez pas à commenter cet article pour me faire part de vos impressions ! L’échange et le partage sont la clef de notre métier !