Un nouveau format pour le blog

Et oui, il existe bel et bien un lien entre le PageRank, et la théorie de file d’attente. Mais cette fois-ci, vous pourrez mettre vos cerveaux un peu sur « Off » 😉 Je vous propose un nouveau format pour ces sujets parfois très complexes.
Découvrez ma première vidéo faîtes de mes propres moyens !

Comme vous le constaterez assez vite, il s’agit d’une vidéo test. Le logiciel que j’ai choisi d’utiliser m’a l’air vraiment pas mal, et je l’utilise en version gratuite dans un premier temps. Vous verrez donc tout au long de la vidéo un message s’afficher régulièrement, stipulant bien que j’avais une version gratuite ^^ ! un peu gênant lorsqu’on visualise la vidéo… J’investirai en temps voulu. Toute façon, ce qui compte, c’est ce que ça raconte non ?
Je vous laisse donc profiter pleinement de la vidéo, en espérant que cela vous plaise ! Vos retours sont évidemment les bienvenues pour améliorer ça pour les prochaines !

Le modèle de Markov à l’origine du PagaRank de Google

Comme je l’indique dans la vidéo, le très célèbre indice de popularité de Google résulte directement du modèle exposé par Markov en 1906. L’ensemble des probabilités dîtes futures, représentent en réalité l’intégralité du web, ce qui à notre époque est synonyme de grandeur quasi infinie. On parle alors de Graphe du web, dans lequel l’internaute évolue, en suivant un modèle de Markov.
La réalité sur le PageRank est en fait légèrement différente. L’évolution de la sphère internet, et surtout son dynamisme, rendent le calcul du PageRank obsolète et approximatif. En effet, si le modèle de Markov suit une logique : un état présent vers une probabilité future, il ne suit pas les nouvelles tendances que les algorithmes de Google prennent en compte. Je fais référence par exemple aux problématiques locales, aux notions de temps réel, aux partages sociaux… le PageRank de Google est aujourd’hui régit par des algorithmes d’approximation, qui ont pour but de trouver une solution plus ou moins éloignée d’un problème algorithmique.

La théorie de la file d’attente

La théorie de la file d’attente découle elle directement aussi des modèles de Markov. Ce terme est parfois utilisé pour désigner l’œuvre de Markov, ce qui en fait n’est pas correcte du tout, car bien que découlant des théories de Markov, la théorie de la file d’attente possède bel et bien ses propres lois. C’est une science réelle, qui intervient directement sur des systèmes très complexes (la gestion du décollage et des atterrissages des avions par exemple, ou encore les traitements informatiques…).
Je ne vais pas m’attarder sur cette théorie, car elle ne fait pas réellement l’objet de cet article, mais si celle-ci vous intéresse, je vous encourage à voir une vidéo de « E-penser » sur le sujet ->
Les files d’attente – quickie 05 – e-penser
. C’est expliqué avec beaucoup d’exemples et de situations concrètes.

Situation cocasse, n’est-il pas ?

En tout cas, le fait qu’un modèle tel que celui de Markov se retrouve dans tant de choses, et surtout dans un outil tel que le PageRank, ça me rend curieux. Je pense que cela amène à d’autres réflexions, ou d’autres façon d’entrevoir le SEO. Ça manque cruellement de concret, certes, mais en fouillant un peu dans le passé des choses, ou en essayant de comprendre le fonctionnement d’entités gigantesques, telles que Google, on se pose de nouvelles questions. Et ça, c’est vraiment cool !