Les technologies s’orientent de plus en plus vers le domaine de l’intelligence artificielle. Donner la possibilité aux machines de réfléchir et de faire des choix, comme un être humain. C’est ce que Google cherche à développer dans le plupart de ces services. Même dans son moteur de recherche. En effet, les résultats qu’il fournit aux internautes doivent concorder le plus possible avec leurs demandes, et surtout, les réponses que Google fournit, doivent être pertinentes.

RankBrain rend le traitement des requêtes plus intelligent

Oui, grâce à RankBrain, Google est capable de mener une réflexion autours de la question qui lui est formulée. Et si il arrive à faire cela, c’est grâce aux vecteurs. Ceux-ci lui permettront de créer des liens entre différentes expressions, différents mots, pour en comprendre un sens, ayant comme finalité la compréhension de la question proposée. Grâce à cela, Google est capable de fournir des réponses exacts sans réutiliser les termes utilisés dans la requête.

Word2vec

RankBrain repose sur l’algorithme de Skip-gram. Cet algorithme simplifie la compréhension d’un langage pour une intelligence artificielle. Cette méthode est efficace pour représenter une grande distribution de mots dans un espace vectoriel. Pour parvenir à ces représentations de mots, Google utilise un outil qu’il a créé dans ses laboratoires (développé et mis au point par l’équipe d’un certain Tomas Mikolov). Google met d’ailleurs à disposition des extraits de son outil pour les développeurs les plus aguerris -> Sample Word2Vec.
Grâce à cela Google est donc capable de comprendre le sens de nos questions, et peut donc y répondre intelligemment. Google cherche donc à ressembler à l’humain, mais est-ce que nous, humains, souhaitons lui ressembler… Intéressante question n’est-il pas ? 🙂