Analyser le comportement de Google

Le comportement de Google se rapproche grandement du comportement d’un internaute lambda. Cependant, il manque à Google un chose essentielle : une conscience ! Nous avions vu qu’avec RankBrain, Google était capable de comprendre un grand nombre d’éléments, mais simuler le comportement humain, c’est quelque chose d’encore difficile pour lui. Alors pour s’en rapprocher le plus, ses algorithmes simulent donc un comportement en se basant sur des variables aléatoires, d’où le nom de « Surfeur Aléatoire ».

Surfeur référenceur, ascendant…. Search Engine Optimizer

Le surfeur aléatoire de Google parcours donc les étendues du web, à la recherche de nouveau contenus. En arrivant sur les différentes pages, celui-ci décide alors de suivre ou non les différents liens qui s’y trouvent. On dit qu’il existe une probabilité de 85% de suivre le lien. Les 15% restant représentent une sorte de téléportation du surfeur vers d’autres pages. Cette téléportation nous la retrouvons lorsque le surfeur se trouve face à une impasse.

Bienvenue à Cul de Sac

Dans ce cas de figure, il faut garder à l’esprit que Google n’a pas de temps à perdre, et qu’il doit à tous prix continuer son exploration. Si le surfeur se retrouve sur une page sans porte de sortie (telle que celle-ci par exemple : Cul de Sac) alors il se téléporte sur une page de l’index de Google (qui est immensément immense), sélectionnée au hasard ! Et ça c’est fort ! Le procédé est bien évidemment un peu plus complexe. Mais pour la vulgarisation du procédé, dire que Google est un adepte du pifomètre, c’est plutôt chouette !

Manipuler le surfeur

Dans le domaine du référencement, manipuler le surfeur, c’est se mettre l’algorithme de Google dans la poche ! Et oui, si le surfeur comprend parfaitement d quoi parle votre site (ou vos pages), et qu’il est amené à y retourner régulièrement… C’est tout bénèf ! En effet, orienter le passage du surfeur, en créant des liens externes, tout en faisant bien attention à le faire revenir sur votre site, c’est un gros travail qui porte ses fruits. Le top du top est bien évidemment d’orienter les vas et viens du surfeur sur des pages traitant d’une même thématique. Vous créez en quelques sortes une bulle sémantique, dans laquelle le surfeur tourne sans cesse. Proposer lui toutefois des portes de sorties « naturelles » vers d’autres sites, vers d’autres thématiques plus éloignées, sans cela, Google détectera la supercherie !!

Bulle, silo, cocon… sémantique

Pourquoi le mot bulle ? Et pas « Cocon », « silo »,… Et bien parce que personnellement, je trouve le mot bulle plus joli !!!! Donc hop, nouvelle mode, la bulle sémantique 😀 Une bulle peut éclater à tout moment, tout comme votre stratégie SEO en fin de compte… ?