Bonjour David,

Bienvenu sur mon site 😉 et merci d’avoir accepté mon invitation pour cette interview ! Une première pour moi, car je n’ai encore jamais interviewé de rédacteur web. J’ai bien entendu souvent fais appel aux services d’un rédacteur, mais je le reconnais, c’est une profession que je connaissais très peu.

Tu as récemment publié une série de 30 petites vidéos sur le métier de rédacteur web. Pardon, je corrige, tu as récemment publié 30 excellentes vidéos sur ton métier de rédacteurs. Oui, j’insiste sur le terme « excellentes », car cette série de vidéos nous fait découvrir en détails ton métier, ton quotidien, tes expériences et tes impressions sur la rédaction web.

Commençons donc !

Question n°1 : La célèbre « Mais qui es-tu David» ? En quelques lignes, peux-tu te présenter ?

Photo de David Gos
Salut Quentin, qui suis-je ? Ah, la vaste question. Disons que je suis aujourd’hui un rédacteur web, hier j’ai été un maquettiste, un journaliste, un rédacteur en chef, un peu avant un psy et quelque part là-dedans un organisateur événementiel et un vendeur de jeux de société. Mais aujourd’hui, je suis bien rédacteur web, enfin presque. Je suis le content manager de SEOmantique. Je travaille avec des collaboratrices d’exception, freelance, sur des projets rédactionnels assez complexes à réaliser sans équipe.

Question n°2 : SEOmantique : la rédaction web Made in France ! Peux-tu nous en dire plus sur ton entreprise ?

Photo de David Gos
SEOmantique, c’est justement le nom de marque donné à cette équipe que je rassemble. C’est une façade commerciale pour un regroupement de professionnels de la rédaction web et du SEO, à la manière d’une agence. La liberté de collaboration y est une valeur importante. On accueille les compétences qui nous manquent, on complète notre offre au fur et à mesure des besoins clients. On réalise des commandes de grande envergure comme des articles d’excellente qualité pour nos clients.

On a été historiquement créé pour répondre aux commandes de Laurent Bourrelly en terme de cocons sémantiques. Ca représente à chaque fois des centaines d’articles très pointus et parfaitement réalisés selon les règles du SEO et du marketing. C’est là-dessus qu’on a fait nos armes. Il y a des écoles moins cotées.

Bref, aujourd’hui, nous avons beaucoup diversifié notre offre, avec du blogging, de l’écriture de site, du copywriting, mais aussi de la traduction ou de la transcription.

Le principe de SEOmantique, c’est que le content manager discute avec le client jusqu’à comprendre la commande en détail, puis va former les rédactrices de l’équipe pour le réaliser. Tout est relu par le CM pour validation, et une correctrice professionnelle finalise la relecture, avant livraison. Un travail éditorial, en somme, comme dans un journal (ma formation initiale). Ca nous permet de fixer des critères qualitatifs exigeants, et de pouvoir les tenir.

Question n°3 : La rédaction est-elle une passion chez toi ? Quels métiers aurais-tu choisi si la rédaction web n’existait pas ?

Photo de David Gos
La rédaction s’est trouvée sur mon chemin et m’a intéressé. Je ne crois pas à la passion de la rédaction. Ca semble être juste un argument imbécile pour exciter les clients. Si déjà tu aimes écrire, alors tu n’aimeras plus écrire quand tu auras tartiné des kilomètres de mots sans intérêt pour des cacahuètes. Et au bout de ta vingtième fiche produit, tu vas moins aimer les mots, et au bout de tes 8 heures devant l’écran, tu aimeras le jardinage plus que les mots, parce qu’au moins dans le jardin, il y a le soleil.

Bref, j’ai fait quelques métiers bien différents (organisateur événementiel, vendeur, animateur, thérapeute, journaliste, PAO, webmaster, intégrateur, etc…), et puis à force d’aléas, je me suis retrouvé dans ce chapitre de ma vie rédacteur web, puis manager d’une équipe premium. A chaque fois, la somme de mes expériences me permet d’appréhender un nouveau domaine avec des valeurs qui me sont propres. Ce que j’aime dans ce travail, c’est le côté où chaque jour, tu penses à la suite. Comment grandir, comment améliorer les process, comment développer telle ou telle compétence, comment résoudre un problème de contrats, mieux gérer une part de l’équipe former des profils intéressants, trouver du contrat à toute l’équipe. Je me remets en question en permanence pour dépasser les conditions dans lesquels le marché semble vouloir nous placer.

La rédaction web, c’est de l’artisanat. On a dedans de bons et de moins bons ouvriers, un savoir-faire poussé, et une envie de progresser et de gagner notre vie. On ne déteste pas l’écriture web, c’est notre outil de travail, notre matériau de construction. On l’aime parce qu’on est bon dedans. Simplement.

Question n°4 : Comment es-tu venu à la rédaction SEO ? En effet, beaucoup de ton travail met en avant l’aspect SEO de tes textes. As-tu débuté avec ce critère, ou est-ce venu avec le temps ?

Photo de David Gos
Aussi vrai que Nolwenn Leroy s’est formée sur scène devant 2 millions de personnes à la Star Ac’, moi, je me suis formé de zéro avec Laurent Bourrelly pour réaliser à la virgule près ses exigences techniques pour ses fameux cocons sémantiques. A la base, je cherchais une reconversion après avoir quitté la gérance d’une boutique de jeux de société. Comme j’ai été journaliste, l’idée de travailler dans l’écriture me semblait une activité agréable et sans stress. Ca s’est avéré un peu plus tendu quand on a comme client des experts très exigeants et des deadlines serrées. Je ne connaissais rien au SEO, ignorant même qu’on pouvait influer les résultats de Google. Aujourd’hui, je donne des formations. On peut dire que j’ai parcouru un certain chemin dans le domaine.

Question n°5 : Travailles-tu avec beaucoup de SEO ? Les SEO sont-ils simple à comprendre 😀 ?

Photo de David Gos
Oui, nous travaillons presque essentiellement avec des SEO. J’ai dû apprendre leur langage, pour comprendre comment concrétiser leurs objectifs sur le segment de travail qui m’incombe. Je travaille toujours avec Laurent, mais aussi avec Thomas Cubel, avec qui on a créé le site coconsemantique.com, un lieu qui va rassembler et promouvoir cet outil SEO. Nous travaillons aussi avec de grandes entreprises du net, directement avec leur service dédié au contenu. Il arrive aussi que des clients sans connaissance particulière du SEO nous contactent pour des contenus, et nous les accompagnons alors dans l’élaboration de la stratégie de référencement qui leur sert le mieux grâce à notre réseau d’experts partenaires.

Question n°6 : Parlons maintenant de la série de vidéo de la chaîne SEOmantique. Il est assez rare de voir quelqu’un s’exprimer sur la rédaction web. D’où t’es venu cette idée ?

Photo de David Gos
Ah, cette série est née d’un défi que Thomas Cubel m’a lancé un jour. 30 vidéos en 30 jours sur la rédaction web.
Ca a été un vrai défi, en tout point, parce que je n’aime pas trop m’afficher en ligne et n’avais encore jamais fait un tel exercice. Je le remercie encore pour m’avoir poussé à le faire. C’est une grande source d’enseignements et d’expérience. Il y a un ”avant” et un “après” cet exercice et je le recommande à toute personne qui travaille sur le web.

Question n°7 : Quels sont tes impressions maintenant que les vidéos sont toutes publiées ? Etait-ce plaisant à faire ? Le referas-tu sur un autre thème par exemple ?

Photo de David Gos
J’ai beaucoup aimé faire ces vidéos. Mais comme je n’étais pas rassuré par la qualité de ce que je produisais, j’ai demandé à toute l’équipe de SEOmantique de valider chaque pastille avant sa mise en ligne. Certaines sont parties à la corbeille, d’autres ont été corrigées ou refaites. Ca devient alors pareil à un article de blog sur notre site. On réfléchit à faire le mieux possible, sauf qu’au lieu de mots sans habillage, on y met un visage et une voix. On travaille une diction, on fait un plan. On se met en scène et on réfléchit au cadre. Et un jour, on publie la première vidéo, en tremblant. C’est toute une aventure, collective, pour en arriver là.
Vu le succès de cette série, on est déjà en discussion avec l’équipe pour poursuivre les parutions sur la chaîne youtube. On travaille sur de nouveaux contenus et un nouveau format. Mais ce n’est pas encore dans les tuyaux.

Question n°8 : En ce qui me concerne, j’aime beaucoup la vidéo concernant le marché de la rédaction web. Elle permet de vraiment mieux comprendre le métier de rédacteur, et surtout la difficulté pour un rédacteur de s’intégrer dans un marché très dense. Quel est pour toi la / les meilleure(s) vidéo(s) de ta chaîne ?

Photo de David Gos
Une des vidéos que je juge la plus importante concerne l’hygiène de vie du rédacteur web.
Dans le cadre de mes recrutements, ou parce que je travaille en équipe, j’ai souvent entendu les difficultés de vie que peut engendrer ce métier particulier. Si on n’y prend pas garde, on peut se retrouver isolé, en perte de repères. J’ai trouvé important de pouvoir mettre en garde les gens contre ces risques. Nous le faisons déjà souvent dans les publications de notre journal.

Aucune aventure humaine ne mérite qu’on y laisse notre santé. Notre métier offre de nombreux avantages dont le premier est sans doute la liberté d’organiser son temps et de n’avoir pas de géographie imposée. Reste à savoir quoi faire de toutes ces chances. Cela peut se retourner contre soi assez facilement si on arrête de bouger.

Question n°9 : Quels retours as-tu eu sur tes vidéos ? As-tu eu une vague de « haters » sur le dos ^^ ? Dans certaines vidéos, tu n’hésites pas à prendre position ou à exprimer ton avis. Cela a-t-il été bien perçu ?

Photo de David Gos
Non, aucun hater à l’horizon. Au contraire. On voit émerger au fil des parutions des gens bienveillants qui partagent vos vidéos, qui vous donnent des conseils pour vous améliorer, qui vous félicitent ou vous encouragent. On voit des groupes sur Facebook ou ailleurs commenter et discuter vos publications. On voit le nombre d’abonnés augmenter. On est de mieux en mieux identifié, les gens commencent à nous connaître. C’est une expérience étrange et dans mon cas très bienveillante, que je suis vraiment heureux d’avoir vécu.

Merci d’avoir pris le temps de répondre ! J’espère que cela ne t’auras pas pris trop de temps ! Y’a-t-il d’autres dernières infos que tu souhaiterais apporter ?
Photo de David Gos
Pas vraiment de nouvelles infos dans l’immédiat. Nous préparons quelques changements importants à SEOmantique, mais ce sera dans les mois à venir. Donc un peu tôt pour en parler. Je te remercie en tout cas de cette invitation. Je suis ravi de participer à ton projet et te souhaite bon vent pour la suite !
N’hésitez pas à questionner David dans les commentaires, ou directement sur sa chaîne Youtube ! Voici les quelques liens pour le suivre :
Le site internet SEOmantique : SEOmantique.fr
La chaîne Youtube SEOmantique : SEOmantique WebWriter
Le Twitter SEOmantique : David SEOmantique

Ont été également cités dans l’article :

Merci d’avoir lu l’article 😉 @la prochaine !